Mamaaaannn !

Purées et compotes pour bébé

Allez on reprend un vrai rythme de croisière… et avec un sujet en rapport avec la cuisine 🙂
Je suis donc l’heureuse maman d’un petit garçon farceur (arrivé plus tôt que prévu !) et pour des raisons diverses, il n’a pratiquement pas pu être au sein… (donc le tire lait est devenu mon meilleur pote ou mon amant pendant pratiquement 5/6 mois).
Je pensais cuisiner pour mon bébé… mais vu que je n’ai pas pu l’allaiter… je pense que je compense… en préparant tout un tas de purée et compote maison… 🙂
Le but de cet article n’est pas de vous dire comment faire ou comment commencer… c’est simplement ma façon de procéder avec bébé 🙂
Tout d’abord, je pense que tout dépend de ce que vous souhaitez faire et surtout de bébé ! Ensuite, il y a déjà des tonnes de sites, blogs qui informent sur la manière de faire… ainsi que votre médecin qui peut vous donner des pistes.
Pour ma part, j’ai plus ou moins suivi les conseils du pédiatre… à savoir commencer à 6 mois (car bébé est un grand préma) par une purée de légumes le midi, puis une compote de fruits à 4h.
J’ai un peu anticipé en donnant des « eaux de cuissons » vers 5 mois 1/2, puis on a commencé le vif du sujet avec la classique purée de carotte (avec une pointe de pomme de terre pour lier) en petites quantités, d’autres ont suivi… courgette, haricots verts pour le salé, pomme, poire, banane pour le sucré…. jusqu’à la visite des 6  mois, où là on m’a dit que je pouvais tout lui donner sauf choux en salé et kiwi et fruits rouge en sucré… Depuis, je m’amuse à faire des mélanges improbables, à introduire de nouveaux légumes également…

Purée :
Panais, carotte, persil
Carotte jaune et orange, persil
Pomme de terre, panais, carotte, courgette
Navet
Rutabaga
Topinambour
Patate douce
Panais
Epinards (qui n’a PAS plu DU TOUT!!)

Compote :
Pomme, clémentine
Pomme, abricots (secs)
Pomme,
Pomme, coings
Pomme, poire, banane, cannelle
Poire, vanille
Pomme, coing, banane

Comment faire ?
La façon de procéder n’a rien d’exceptionnel et est un peu toujours la même  : on lave, on épluche, on épépine, on coupe en petits morceaux, on cuit à la vapeur ou à l’étouffée (avec un fond d’eau) et on mixe.
On peut investir dans un robot très en vogue depuis quelques années, spécial « bébé ». Pour ma part, j’ai préféré prendre ma bonne vieille casserole, ma marguerite, voire ma cocotte minute quand on augmente les quantités et un mixeur plongeant.

Quel récipient de conservation ?

Au début, j’ai utilisé un bac à glaçons pour faire de petites portions (quand on commence à introduire un aliment)

Source 

On peut prendre ce qu’on le veut… mais ma préférence va vers le plastique, même si j’ai conscience que même sans BpA, je pense qu’il y a tout de même des composants pas très clean… je suis parfois assez maladroite… !
J’ai quelques petits bocaux en verre, autrement tout le reste c’est le lot de 20 pots de conservation Avent… ils passent au lave vaisselle, au congélo, au frigo, au micro ondes, au bain-marie… pas besoin de transvaser, de trop se compliquer la vie… ! ils se vissent, donc peu de fuite. Ils sont gradués, pas besoin de repeser à chaque fois. Ils existent en 2 tailles : 180ml et 240ml

Quels aliments ?
Tout dépend des conseils de votre pédiatre…mais j’ai aussi pioché quelques idées ci et sur certains sites de mamans-cuistots-blogueuses.
Pour varier, on peut mettre des herbes aromatiques douces (un brin de persil, menthe douce, coriandre), des épices douces (une pointe de curry doux, badiane, cannelle, vanille) ou quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger.
Si la diversification a lieu en hiver, on peut mélanger un peu de clémentine ou mandarine à de la pomme pour changer (si je me souviens bien j’avais mis une petite clémentine pour 3 belles pommes) mais dans ce cas, il faut tout enlever les peaux blanches… ou prendre des fruits séchés, un peu de pruneau ou d’abricots secs avec un peu de pommes. Une fois qu’on est sûr qu’il est bien toléré, le pruneau peut permettre de soulager la constipation de bébé.

Il est conseillé d’ajouter une cuiller (plus ou moins grande selon la quantité de légume) d’huile ou matière grasse aux légumes… afin d’apporter les acides gras essentiels au développement du cerveau de bébé. Pour ma part, j’ai préféré utiliser des huiles végétales pour le moment… (on verra plus tard les matières grasses « animales », crème ou beurre) étant donné qu’il y a déjà des huiles dans le lait de suite : à savoir tournesol, colza, coprah et palme (les deux premières plutôt utiles, mais les deux suivantes pas vraiment… il me semble !), j’ajoute en alternance de l’huile de cameline et olive.
Il existe également un mélange d’huile de la marque Holle « spécial bébé » : colza, tournesol et chanvre…

Publicités
Mamaaaannn !, Mes gestes écolos

Lingettes lavables

Après les cotons démaquillants, les coussinets d’allaitement lavables et avant les couches, voici les lingettes lavables pour nettoyer les fesses et débarbouiller le bec…

Tout d’abord, au début de l’arrivée de bébé (étant donné que c’est un préma, on ne savait pas vraiment quand il sortirait… tout dépendait de son évolution…, nous avons déménagé le 20 et bébé est rentré le 25… donc beaucoup plus tôt qu’on pensait!!!), j’ai trouvé plus facile d’utiliser du jetable… (il y avait encore des cartons partout!) : coton + liniment en cas de pipi ou trace de caca et lingette imbibée en cas de gros caca (celui de notre fils principalement au lait maternel est liquide, grumeleux, bref difficile à nettoyer avec un coton) ou en vadrouille. Par la suite, j’ai continué à utiliser les dernières pour les cas que j’ai cité, mais commencé à utiliser différentes marques et types de lingettes lavable avec le liniment (nous avons encore du coton pour le Papa :))

lingette atelier sara

L’atelier de Sara : autant j’ai adoré ses coussinets, autant je n’ai pas accroché ses lingettes chanvre/coton bio…:/ Elles sont très grandes (presque trop) et un peu trop épaisses…Bon après, on peut choisir la taille, j’ai choisi intentionnellement des grandes tailles… pour essayer🙂 Au début, je n’aimais pas trop ses lingettes, car une fois qu’elle est sale d’un côté, j’ai du mal à la replier, y mettre du liniment, soulever les fesses pour essuyer, vérifier que la couche n’a pas glissé et en même temps, contrôler le « tuyau d’arrosage »… maintenant, c’est vrai que je les utilise en deux fois : une fois d’un coté et une deuxième de l’autre coté en repliant le coté utilisé !

lingette tendance emma

Les tendances d’Emma : je ne présente plus la société… j’en ai déjà parlé pour les cotons démaquillants lavables… on y revient pour le kit Mini Bout’Chou : un filet de lavage, 5 gants de change et 10 cotons… on choisit la matière : bambou, eucalyptus, molleton de coton ou biface… comme pour les cotons démaquillants, j’ai privilégié le biface et je ne suis pas déçue… Au début, je les ai trouvé un peu épais… donc difficilement maniable surtout si on a un asticot comme le mien, qui est souvent ronchon au moment du change… oui, j’avoue je torture mon fils avec des lingettes, du liniment et une couche propre ! Mais avec le temps, je les trouve top… j’utilise parfois le coté doux pour nettoyer le visage de bébé avec l’eau nettoyante et le coté « éponge » les fesses avec du liniment : une lingette pour deux utilisations🙂

gant tendance emma
Je n’ai pas encore trouvé l’utilité des gants … Marie de Mamanteste les trouve pratique pour le caca… je ne suis pas convaincue… et le filet de lavage… n’en est pas un à mon avis… (il ne se ferme même pas!) mais c’est un détail !

 

lingette lily nappy

Ptits Dessous : j’ai commandé des couches lavables en soldes sur leur site et j’ai profité pour tester des lingettes lavables carré en soldes également, je n’étais pas du tout convaincue, elles avaient l’air un peu « cheap »… et bien, ce sont celles que je préfère… la matière éponge n’est pas aussi douce que le biface des Créations d’Emma, mais elles retiennent bien les saletés et sont surtout fines… je me suis rendue compte que je préfère quand elles sont fines, donc facile à plier, elles se faufilent dans les plis plus aisément je trouve !

Le seul bémol avec le lavable et le liniment que j’ai fait est qu’il est assez liquide, donc absorbé assez vite par le coton !

lingette organisation

Concernant l’organisation, j’ai deux boîtes près de la table à langer : une pour les propres, une autre (que je laisse entr’ouverte) contient les sales… et je les glisse dans le même filet de lavage avec les cotons dans une machine de 60°… (je préfère 60°, car j’ai remarqué qu’à 30°, il reste encore des traces de liniment maison !) , mais pour bien les décrasser, je les fais tremper de temps à autre dans le même mélange que mes cotons démaquillants : eau chaude + savon + vinaigre + percarbonate et c’est parti pour une machine à 60°. Même à 30 ou 40°, ils se lavent plutôt bien selon le produit qu’on utilise, mais il ne faut pas trop « charger » la machine !

Au niveau du nombre, j’ai 5 lingettes carré, 10 cotons, 5 gants et 10 lingettes longues… et bien, c’est largement suffisant surtout, si on considère qu’on fait beaucoup plus de machine avec bébé (la joie de le changer parfois de la tête au pied à chaque change… entre la fuite de pipi, ma préférée… celle de caca et le tuyau d’arrosage….)

Je précise que j’avais écrit cet article quand bébé avait à peine deux mois.. et je me rends compte que trois mois plus tard, ma façon de les utiliser a changé… bébé a grandit… il bouge moins🙂

Artisanat d'ici, Mamaaaannn !

Coussinets d’allaitement

Après les cotons démaquillants lavables, je ne pouvais pas me contenter de coussinets jetables… j’ai donc testé quelques marques de coussinets lavables… j’ai privilégié des petites marques de « couseuses » trouvées au hasard de mes recherches…

Coussinets jetables : j’ai essayé deux marques… Tigex et marque distributeur Lecl*** à la maternité et avant le déménagement, j’ai trouvé ça plus pratique, mes écoulements ne sont pas très importants, je change donc deux fois par jour…et bien, ça remplit tout de même vite la poubelle… ! De plus, en général, ils sont « plastifiés » pour accentuer le côté protection (comme pour les serviettes hygiéniques), j’ai trouvé que ça faisait trop plastique, quand on touche ou quand on bouge… ! Moyennement glamour… ! Autrement, niveau absorption, j’ai trouvé que c’était correct.

Coussinet lavables : il en existe de toutes sortes, tailles, textiles, ergonomique ou pas…

création anna coussinet

Belles créations d’Anna : je voulais au début le lot de tous les coussinets qu’elle propose, mais il n’était pas disponible quand j’ai passé commande, je me suis donc rabattue sur 3 paires de coussinets triple épaisseur… Je les trouve bien absorbant, mais ils sont tout plats ! On les voit donc sous un soutien gorge tout simple.. par contre, avec un soutien gorge « paddé », ça passe inaperçu ! Je trouve que le lavage les a un peu déformé.

Je suis en conséquence un peu déçue par ces coussinets, mais elle propose une gamme assez large  de coussinets double épaisseur, doublé avec du PUL (imperméable)

atelier sara coussinet

L’atelier de Sara : j’ai commandé un lot de coussinets ergonomique, avec donc un petit angle pour épouser au mieux la forme du sein… La commande a été longue, longue à venir. (~4 semaines).. car ils sont confectionnés à la commande… mais je pense que ça valait le coup d’attendre🙂 Ces coussinets sont parfaits pour moi, légers, discrets, ils absorbent correctement… en plus, il y a des petites doublures de couleurs pastels pour le fun ! Ils ne se sont pas déformés à cause du lavage.

mother ease coussinet

Mother Ease : lors des soldes, j’ai passé une commande de couches lavables sur Lily Nappy, j’en ai profité pour glisser dans mon panier 3 paires de coussinets ergonomiques de cette marque… ils sont corrects mais ne valent pas à mon avis ceux de Sara… l’absorption est bonne, la matière moins agréable que ceux que de Sara et ils sont surtout beaucoup plus grands… pour mes petits bonnets, ils dépassent souvent de mon soutien-gorge.

Niveau lavage, je les glisse dans le filet (que j’utilise également pour mes cotons démaquillants) et les mets dans une machine de 30° ou parfois 60°… mais il est plus recommandé de les laver à 30/40° max il me semble… Par contre, il vaut mieux éviter de les laver avec des vêtements foncés (style le jean super foncé qui déteint un peu) sinon ils seront un peu grisâtres !

Artisanat d'ici, Mamaaaannn !

Bola de grossesse

Forcément, c’est bobo, donc je m’y intéresse… non plus sérieusement, j’aime bien l’idée de porter un bijou de grossesse, qui permet de « communiquer » avec bébé🙂 car à partir de 15/20 semaines, le bébé peut entendre ce petit son discret.

D’origine indonésienne et mexicaine, il s’agit d’un bijou en forme de boule (logique, non ? Vu le nom) qui descend jusqu’au ventre, la boule contient soit un petit xylophone, soit un petit grelot… il existe des dizaines et des dizaines de site Internet et tout autant de modèles. Après la naissance du bébé, on peut accrocher le pendentif à l’intérieur d’un coussin ou doudou pour rassurer le petit bout.

Au début, j’étais tenté par un modèle argenté tout simple avec des petits pieds… mais ils sont simples et on les voit partout… (ce genre de modèles assez simples est vendu à partir d’une 15 €)

bola pied

En définitive, j’ai préféré un modèle plus original, que j’ai trouvé grâce au blog de Marie et ses looks de femme enceinte

Une boule enfermée dans un tourbillon, une petite breloque pieds (très discrète) et sur le cordon, des petites perles (j’ai très peu vu ces petits perles sur les autres sites internet) :

Bola caverne création

bola caverne création détail

seul petit bémol, s’il avait existé d’autres couleurs que du noir ou du turquoise avec la breloque « petits pieds », j’aurai sauté sur l’occasion🙂

Comptez 28€ pour ce modèle.

Au début, ça fait un peu bizarre d’avoir comme une petite clochette autour du cou, mais on s’y habitue.. pour l’instant, je n’ai pas vu de réaction de la part du principal intéressé…

La caverne aux créations est principalement spécialisée dans les bijoux et accessoires pour femmes enceintes : bracelet bola, tour du cou bola, bola en forme de coeur, d’étoiles…, mais fait également toutes sortes de jolis bijoux : collier, boucle d’oreilles, etc…

BaVarDagE, Mamaaaannn !, Mes produits de bôôôté

DM – Huile anti-vergetures Weleda

weleda

En pleine recherche de meubles pour la salle de bains et pour la chambre du bébé, il fallait que ça arrive… vu que je suis assidûment ma presq’ voisine Coline (même si je la soupçonne d’habiter beaucoup plus près de l’Allemagne que moi:)), nous sommes donc allés en Allemagne pour les meubles et je n’ai pas pu résister pour essayer de trouver un DM. C’est chose faite:)

J’y suis allée principalement pour trouver l‘huile anti vergetures de Weleda, réputée beaucoup moins cher en Allemagne qu’en France… effectivement, au mag bio, elle est vendue ~18€, sur le net j’ai pu la voir une quinzaine d’euros (mais il faut compter les frais de port), en pharmacie, à peu près dans les mêmes prix ; alors que chez DM, je l’ai trouvé à 13 €.

Concernant l’huile anti vergetures, on sent que c’est une huile bien sûr, mais elle pénètre très vite, confortable à appliquer, l’odeur est agréable… la bouteille est cependant, peu pratique.

Par contre, quoique je mette, mon ventre et ma poitrine me grattouille… il faut dire que ma peau s’étend, s’étire pour que le bébé grandisse:)

Je mets en alternance de l’huile d’amande (flacon pompe) et l’huile de Weleda… l’huile d’amande douce est plus pratique de par son contenant, mais niveau hydratation, j’aime bien les deux…

Avant d’acheter cette huile, j’ai fini tous les restes d’huiles végétales que j’avais acquis ça et là… pour faire des produits divers et variés (masque pour cheveux, pour le visage).. huile de sésame, huile de coco, huile d’avocat…

l’avenir nous dira si cela m’a permis d’éviter les vergetures… nous sommes toutes inégales face à ce phénomène et c’est uniquement en essayant qu’on verra si je pourrai passer à coté🙂