Du bio dans mon dressing

J’inaugure une nouvelle rubrique : "du bio dans mon dressing !"

Il y a quelques mois, j’ai vu un reportage à la télévision… qui m’a beaucoup marqué… il s’agit de Capital Terre, qui s’attachait à montrer l’impact écologique de la fabrication de certains produits de (sur-)consommation courante : batterie de téléphone portable, coton pour les vêtements, etc…

Quel n’a pas été ma surprise de constater que le coton est un des produits les plus polluants au monde… étant donné que pour la culture on l’arrose beaucoup (certaines zones de Chine sont devenues quasi désertiques à cause d’une culture intensive) et la teinture pollue les peu de fleuve et rivières qui restent… car les eaux sales sont déversées à même les cours d’eau…

La culture du coton: les pesticides : un désastre sanitaire et environnemental

2,5% des surfaces cultivées, mais 25% des insecticides utilisés sur la planète, jusqu’à 30 traitements par an, 1 million de personnes intoxiquées dont 22.000 morts chaque année (chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé) : tel est, en quelques chiffres, le bilan écologique et sanitaire de la culture du coton.

Pourquoi la culture du coton est-elle la plus traitée au monde, alors que cette plante a été cultivée pendant des millénaires sans aucun apport chimique ? Aux causes habituelles de la multiplication des traitements chimiques en agriculture –monoculture, variétés sélectionnées, recherche du rendement maximum – s’ajoute le fait que nul ne s’est préoccupé de la présence d’éventuels résidus, puisque le coton n’est pas une culture alimentaire. Et peu importe si les petits paysans des pays pauvres s’intoxiquent !

Ces résidus, vont polluer l’eau des rivières dans lesquelles les industries textiles rejettent leur eaux usées. Eau qui peut-être servira à arroser les légumes que nous mangerons.

Un aspect moins connu, mais également préoccupant de la culture du coton, est celui de l’irrigation. Le coton est le troisième consommateur d’eau d’irrigation de la planète, après le riz et le blé, avant le maïs et les fruits et légumes. Il faut, selon les techniques utilisées, entre 7 000 et 29 000 litres d’eau pour produire un kilo de coton, alors que 900 litres "seulement" sont nécessaires pour un kilo de blé et 1 900 litres pour un kilo de riz. Plus de 50% du coton cultivé dans le monde est irrigué. Soulignons que l’eau est une ressource de plus en plus rare, tout en étant essentielle à la production alimentaire de très nombreux pays. source et la suite

Je n’avais aucune idée de l’ampleur des dégâts… les images sont éloquentes…

Je vous conseille de voir ce reportage…

 

Afin d’être plus en phase avec mes idées, j’ai donc décidé de regarder un peu ce que proposaient les marques de vêtements/sous-vêtements/chaussures/accessoires de modes divers et variés… bio

Les prix sont très inégaux et dépendent beaucoup de la matière (en général, le coton coute moins cher que la laine ou l’alpaga par exemple) : en plus des produits d’origine qui sont certifiés, les petits producteurs sont plus justement rémunérés…, les prix sont donc beaucoup plus chers qu’un produit "conventionnel" basique (basique = marque d’une chaine de magasin et**, cam*** ou autres).

Bien sûr, quand je parle de vêtement bio… ce n’est pas possible qu’il soit entièrement labellisé bio… car en général, les teintures posent problème… Certaines marques "bio" conservent des teintures conventionnelles utilisé avec parcimonie et d’autres préfèrent utiliser des teintures plus naturelles, mais de fait, moins efficaces…

Les matériaux synthétiques ne sont pas toujours facilement remplaçable : le lycra (un dérivé du pétrole) est aussi présent dans certains vêtements… en proportion très faible, afin que le produit garde sa forme…

Je vous laisse voir sur ces différents sites pour en savoir plus les vêtements bio/équitables…

AME

Fémininbio

Publicités
Du bio dans mon dressing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s